Mouvement nationaliste pour la France aux Français

Nouveau

24 avril 1856 : Naissance du Maréchal Philippe Pétain

1401810931
Henri Philippe Bénoni Omer Pétain naît le 24 avril 1856 à Cauchy-à-la-Tour, dans une famille de cultivateurs installée dans la commune depuis le XVIIIe siècle.

Bien que son acte de naissance porte les prénoms : Henri, Philippe, Bénoni, Omer, c’est Philippe qu’il choisit et, tout au long de sa vie, il a toujours pris soin de rectifier.

En 1876, Philippe Pétain est reçu 403e sur 412 à l’Ecole spéciale militaire de Saint-Cyr. Il en sort, en 1878 (Promotion De Plewna), 229e sur 386 élèves-officiers et choisit de servir dans l’infanterie.

eleve_st_cyr

Sa carrière est dès lors jalonnée de garnisons métropolitaines : Villefranche-sur-Mer, Besançon, Marseille, Amiens, Châlons-sur-Marne, Quimper, Saumur, Arras, Saint-Omer, Paris. Sous-lieutenant en 1878, il est lieutenant en 1883, capitaine en 1890, commandant en 1900, lieutenant-colonel en 1907 et colonel en 1910. Avancement relativement lent, imputable à une droiture de caractère peu compatible avec une époque où, comme le note Bainville, dans son Histoire de France,  » la délation des « fiches » s’organisa contre les officiers qui allaient à la messe « . Pétain, lui-même, est fiché en 1903 :  « Passé à l’École de Guerre, inconnu, mais des renseignements nouveaux et sérieux le donnent comme professant des idées nationales et cléricales ».

Promu colonel en 1910, Philippe Pétain suit les études du CHEM (Centre des hautes études militaires) puis enseigne la tactique générale à l’Ecole de cavalerie de Saumur. A la fin de 1912, il prend le commandement du 33e R.I. à Arras, où le sous-lieutenant Charles De Gaulle est affecté à sa sortie de Saint-Cyr. Une estime réciproque s’établit. De Gaulle est noté par Pétain :  » Sorti de Saint-Cyr avec le n°13 sur 211, s’affirme, dès le début, comme un officier de réelle valeur qui donne les plus belles espérances pour l’avenir (…) Très intelligent, aime son métier avec passion (…) Digne de tous les éloges « . Quant à De Gaulle, il écrira dans ses Mémoires :  » Après Saint-Cyr, je fis au 33e régiment d’infanterie, à Arras, mon apprentissage d’officier. Mon premier colonel, Pétain, me démontra ce que valent le don et l’art de commander « .

En mars 1914, le colonel Pétain prend le commandement par intérim de la 4e brigade à Saint-Omer. C’est à sa tête qu’il est engagé dans le conflit qui éclate le 3 août 1914. Conflit au cours duquel il va gravir tous les échelons du commandement, jusqu’au commandement en chef des armées françaises, couronné par son élévation à la dignité de Maréchal de France.

La Flamme

hugh-thomson-marechal-philippe-petain-marshall-in-vichy-france-n-6092237-0

Néo-FN : le bureau exécutif repousse d’une semaine l’exécution de Jean-Marie Le Pen

Le parti mariniste a annoncé le renvoi de l’exécution judiciaire du cofondateur de Jean-Marie Le Pen. Celui-ci doit être jugé pour avoir osé non pas même remettre en cause, mais simplement minimiser les mensonges de la Seconde Guerre mondiale qui nous ont fait tant de mal, et pour avoir douté de la pertinence de la politique d’intégration au système du FN.

C’est désormais le 4 mai – le FN n’a repoussé que d’une semaine la comparution de Jean-Marie Le Pen alors même que ce dernier a été hospitalisé pour un accident cardiaque – que ce dernier comparaîtra devant les Juifs, francs-maçons, homosexualistes gaullistes chevènementistes et autres antifrançais composant le bureau exécutif du néo-FN.

7400487

Outre le président d’honneur (sic) du Front national, plusieurs dizaines de personnes sont convoquées pour des motifs identiques les 28 et 29 mai prochains. La direction du néo-FN est d’autant plus pressée d’agir et de limoger tous les dissidents du FN que ces derniers ont obtenu de très bons résultats aux élections départementales de mars dernier, voire même d’excellents scores, démontrant toute l’absurdité de l’intégration au système.

Jeune Nation

Enlèvement : Disparition d’une petite fille de 7 ans en Meurthe-et-Moselle

La jeune Berenyss, 7 ans, cheveux bruns longs, a disparu jeudi 23 avril à 15h05 à Sancy-le-Haut, en Meurthe-et-Moselle. Elle portait une jupe à volants blancs et un haut multicolore. Un fourgon blanc conduit par un homme d’une quarantaine d’années a été vu sur les lieux.

150 gendarmes sont sur place et un hélicoptère a également été déployé.

La fillette faisait du vélo sur la place du village de Sancy, devant la maison familiale. L’enfant aurait alors échappé à la vigilance de sa mère pendant seulement quelques instants. C’est en se mettant à la recherche de sa fille qu’elle a trouvé son vélo, dans une rue plus loin, prévenant ensuite les gendarmes.

Encore combien d’enfants vont être victimes de détraqués sexuels ?
Demain peut-être le vôtre ?! RÉTABLISSONS LA PEINE DE MORT !

ae2015042301

Comment Valls et Marine le Pen liquident la liberté d’expression ! Par Jérôme Bourbon

rivarol-23-04-2015
Comment Valls et Marine le Pen liquident la liberté d’expression !

Pendant que Jean-Marie Le Pen se remet tout doucement de l’accident cardiaque qu’il a subi le 16 avril, conséquence évidente de la trahison des siens, et qui l’a conduit à être opéré du cœur et à être hospitalisé pendant quatre jours, que fait sa fille ? Elle s’est rendue le 21 avril avec son concubin, le très spirituel Louis Aliot, au Lincoln Center à New-York, dans le temple de la globalisation, où elle a été conviée par le magazine américain Time qui lui a accordé une distinction très prestigieuse : elle  est en effet considérée par le périodique comme faisant partie des cent personnalités les plus influentes dans le monde. Time Magazine la considère en effet comme un “leader” au même titre qu’Angela Merkel, que Raul Castro ou que Benjamin Netanyahu. Un choix a priori étonnant alors que Marine Le Pen n’a jamais dirigé aucun exécutif, ni sur le plan national, ni même sur le plan local, qu’elle n’a même jamais encore été en finale de la présidentielle et que ses chances d’être élue à la magistrature suprême en 2017 paraissent à peu près nulles. Ce choix prouve donc à quel point la présidente du Front national est considérée comme faisant partie du Système qui la remercie ainsi de liquider la droite nationale en France, de détruire des décennies d’efforts, de combats et de dévouement. Time Magazine félicite d’ailleurs explicitement Marine Le Pen de s’être « ce mois-ci finalement séparée de son père et de son antisémitisme nocif ». Ce qui pourrait laisser à penser que la mise à mort du fondateur du FN était programmée, préméditée et qu’elle est aujourd’hui froidement exécutée, les interviews à BFMTV le 2 avril et à RIVAROL le 9 étant les prétextes trouvés.

Au moment où elle euthanasie son père et avec lui le Front national canal historique, Marine Le Pen se rend dans le temple du politiquement et du médiatiquement correct. Outre un concert de Kanye West, on pouvait remarquer à ce gala très mondain où étaient conviées trois cents personnalités triées sur le volet les actrices Julianne Moore et Julianna Margulies, le créateur de la série Mad Men Matthew Weiner, le réalisateur Christopher Nolan, les top-modèles Karlie Kloss et Naomi Campbell. Ce n’est pas la première fois que Marine Le Pen-Judas se rend aux Etats-Unis pour faire allégeance aux lobbies et recevoir le prix de sa trahison politique et morale, ses trente deniers. En novembre 2011, alors candidate à la présidentielle de 2012, elle s’était rendue à New York et Washington et avait rencontré l’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Ron Prosor, lequel avait reconnu avoir « beaucoup apprécié » (sic !) l’échange chaleureux qu’il avait eu avec Marine Le Pen. En 2004, alors qu’elle n’était presque rien statutairement au Front national, elle était allée se recueillir sur les ruines du World Trade Center, avait dénoncé la politique excessivement anti-américaine de Jacques Chirac par rapport à l’Irak (il faut le faire !) et avait rencontré en grande pompe de puissantes et opulentes organisations sionistes. C’est dire que la carrière de Marine Le Pen a été couvée, préparée, encadrée, accompagnée, favorisée, accélérée par le lobby dont feu François Mitterrand jugeait « l’influence puissante et nocive ». Maintenant qu’elle se sent suffisamment puissante et riche, forte de ses soutiens avouables et inavouables (on sait qu’elle entretient ainsi d’excellents rapports avec la très extrémiste Ligue de défense juive !), elle n’hésite pas à se débarrasser de son père devenu gênant comme d’une vieille chaussette. Elle le congédie comme un laquais. Elle l’appelle d’ailleurs avec mépris « Papy Daniel ». Elle s’est servie de lui quand elle en avait besoin pour pouvoir lui succéder à la tête du mouvement et maintenant qu’il ne lui est plus utile, et qu’il est même encombrant pour sa carrière, elle le jette comme un kleenex usagé, comme l’amant d’une nuit qu’on prie de déguerpir et de ne jamais plus revenir. En 2011, l’année de son élection à la présidence du FN, Marine Le Pen avait déjà eu droit aux honneurs de Time qui l’avait intégrée pour la première fois dans le cercle restreint des cent personnalités les plus influentes dans le monde. C’est dire que l’usurpatrice illettrée est depuis fort longtemps intégrée au Système qui nous opprime et nous détruit.

Suite de l’éditorial de Jérôme Bourbon dans le Rivarol n°3185 du 23 avril 2015

Site du journal

Soutien à un jeune père de famille lourdement et injustement condamné à de la prison ferme

30731683-mains-tenant-les-barreaux-main-derri-re-les-barreaux-de-la-prison-main-dans-la-prisonDepuis le 4 novembre dernier, un de nos camarades est enfermé dans les geôles de la République.

Cela devient de plus en plus difficile pour lui, mais aussi pour sa compagne et sa petite fille. Outre moralement il leur faut aussi tenir financièrement !

 

Une cagnotte a été ouverte, l’argent lui permettra de cuisiner depuis sa cellule et d’aider sa famille.
Vous pouvez y contribuer ici :

 https://www.leetchi.com/c/solidarite-de-pattricia-tracanelli

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 400 autres abonnés